Ma dernière expérience avec un mécanicien professionnel

  • 171 replies
  • 16547 views

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

*

Hors ligne rafale

  • *****
  • 25073
  • Sexe: Homme
  • Lieu: Amboise (37)
  • Moto: Ducati 1000 S2R | Yamaha 850 XS | Triumph Speed Triple
Ma dernière expérience avec un mécanicien professionnel
« le: 13 novembre 2011 à 17:28:41 »
J'ai rencontré et très vite sympathisé avec un couple qui tient un petit magasin et garage moto.
On bouffait régulièrement ensembles, ça causait bécane en permanence, on regardait les moto GP le dimanche sur l'écran plat du magasin, le cul dans les fauteuils en cuir, le mécano en question m'a prêté sa moto de piste pour que j'aille faire ma première session, j'ai pu essayer une moto en dépôt vente, on avait souvent droit au café ... Bref le genre de petit garage et pote rêvés.

Puis un dimanche on décide de faire la distribution de ma moto dans son atelier pour que je puisse bénéficier d'un max d'outils et d'une table élévatrice. J'avais accepté de payer les pièces un peu plus cher qu'ailleurs.
Sauf que ça ne s'est pas passé comme prévu. Quand j'ai amené ma moto, il restait un tas de vis d'un harley sur le pont. Et quand on a commencé à démonter mes carénages, je lui ai demandé si il avait des bocaux pour ranger les vis. "Nan nan, pose sur le pont ... on s'en fout."

Après avoir ramené la moto chez moi, voila ce que j'ai constaté :

  • Vis de la cartouche d'échappement non serrée - juste quelques tours d'écrou à la main
  • Bougies trop serrées - J'en ai cassé ma clé à bougie pour les enlever.
  • Deux rondelles de vis de culasse se baladent dans le moteur - par chance : pas de dégâts et je retrouve les deux.
  • Vis de culasse remontées dans le désordre, elles ne sont pas de la même longueur - donc moto qui fuit.
  • Vis de carénages et de ram air remises dans un ordre aléatoire, différentes tailles aussi - ça a marqué certains plastiques non visibles.
  • 0,5 L d'huile en trop.
  • Une fois la moto remontée, il reste 2 vis sur le pont - encore par chance, je reconnais les vis et elle ne sont pas indispensables pour rouler.
  • Utilisation d'un cric pourri en losange pour basculer le moteur, ce qui vaudra 3 glissements du cric et 3 rattarapages de justesse de la moto avant sa chute.
  • Pendant les opérations, utilisation de  la clé à chocs à tout va. Même en bout de vilebrequin pour dévisser un écrou. Alors que celui ci est tenu par une BTR, ça nous vaudra 2h de taff pour extraire un goujon cassé et pour le remplacer.

Le tout saupoudré de "T'inquiète j'suis mécano, je connais mon boulot.", "faut faire ça comme ça", "dis donc t'as l'air moins stressé que quand on a pété le goujon hier !", "QUOI ? Deux jours ? Bin j'espère bien qu'on va faire ta distrib' dans la journée !" (Une journée n'a pas suffit, sans compter le temps passé pour rattraper toutes les conneries).

Quelques jours plus tard, je retourne chercher ma clé à pipe oubliée et ma revue tech.
Quand j'arrive il bosse avec ma clé ... il devait avoir peur d'abimer ses outils.
Il me rend la revue tech pliée en deux et un peu imbibée d'huile.

La semaine dernière j'ai eu l'occasion de parler de ce mécano à Kekenn. Je savais qu'il avait travaillé par chez lui.
Après confirmation sur une photo, Kekenn l'a reconnu et m'a confirmé sa mauvaise réputation à l''époque où il bossait pour des garages.

Voila, je ne suis pas là pour le descendre lui en particulier c'est d'ailleurs pour ça que je ne donne pas le nom de son garage. Mais je tenais à partager ça avec vous. Quand on sait qu'un mécano est mauvais, on ne va pas chez lui. Mais là je pensais vraiment que ce pote était bon et appliqué. Voyez comme la liste est longue et grave.
Quand je bosse seul, je bosse lentement, je note beaucoup de choses, je range les vis dans des boites, je nettoie des pièces pour rien bien souvent .... mais jamais je n'ai fait autant d'erreur sur mes motos.

Les seuls cours de méca que j'ai eu étaient sur papier : des calculs de forces et de torseurs. Ca ne m'a jamais franchement aidé pour dévisser le moindre écrou. Achetez des bouquins, lisez les tutos, dépensez votre argent dans de bons outils et prenez votre temps : mais ne faîtes pas confiance à certains mécanos.

Il n'y a rien d'inaccessible intellectuellement en mécanique moto. Sur les "vieilles" motos, on ne trouve que très peu d'électronique, et tout le monde est capable de comprendre les actions et mouvements de pièces mécaniques. Il suffit de prendre son temps pour étudier les schémas et poser des questions.


Prenez votre temps, mais osez. Faîtes vous confiance et apprenez par vous même.

:V:
« Modifié: 13 novembre 2011 à 17:34:13 par rafale »

*

Hors ligne Wimps

  • *****
  • 1148
  • Sexe: Homme
    • rouler bien , rouler loin
  • Année: 2001
  • Couleur: Rouge
  • Lieu: Basse Normandie
  • Moto: 944 st2 / KZ 400 LTD
Re : Ma dernière expérience avec un mécanicien professionnel
« Réponse #1 le: 13 novembre 2011 à 17:57:06 »
Deux rondelles de vis de culasse se baladent dans le moteur - par chance : pas de dégâts et je retrouve les deux.

ça fais peur ton histoire  Oo:

Si le gars bosse si mal il devrait perdre sa clientèle et finir par fermer...je l' espère Oo:

*

Hors ligne davidles

  • *****
  • 1248
  • Sexe: Homme
    • notre tour en Europe 2006
Re : Ma dernière expérience avec un mécanicien professionnel
« Réponse #2 le: 13 novembre 2011 à 18:08:33 »
Je pense que, comme dans tous les métiers, se pose la compétence de base de certains. Maintenant, à mon avis, le travail à la chaîne que les mécanos sont aujourd'hui contraints d'effectuer, avec des temps horaires impossibles à tenir, avec une rémunération insuffisante, a souvent raison, à la longue, de personnes compétentes, soigneuses et passionnées à la base.

Ensuite, je pense que travailler toujours sur les machines des autres, avec lesquelles on n'a pas de vécu positif, et qui "résistent" souvent (vis grippées, qui cassent etc.) doit user aussi. Car, finalement, ce qui donne plaisir dans le fait d'entretenir une machine, c'est de pouvoir en profiter ensuite en roulant avec... Si l'on y rajoute le fait que les clients remercient rarement pour un travail bien fait (surtout dans les bouclards où on ne voit que les commerciaux, le mécano, lui, étant "caché" dans son atelier...) et que par contre ils viennent gueuler pour la moindre chose...

Bref, personnellement, je fréquente le moins possible les garages. Ce n'est pas que je manque de considération pour les mécaniciens ;  au contraire, je les admire de pouvoir continuer à faire ce métier. Mais je pense que les conditions dans lesquelles ils le font rendent trop difficile un travail bien fait, et comme je sais que ma vie sur la moto dépend d'un travail bien fait, ben... je préfère le faire.


Pour ce qui est d'entretenir ses machines soi-même, je ne vais sûrement pas te contredire. Par contre, je pense qu'une formation initiale théorique est indispensable pour éviter de grosses bêtises. Le fait de faire les choses avec précaution n'implique pas forcément que les précautions soient prises là où c'est nécessaire. Certains sont partisans de l'apprentissage par l'expérience, "sur ses erreurs" ; n'oublions pas que dans notre domaine, les erreurs peuvent coûter très cher, dans tous les sens du terme.
Ancien ZRiste... nostalgique...

Visitez mon site web : un zr7 fait le tour d'Europe !

Le tour d'Irlande, c'est ici

*

Hors ligne Taeron

  • *****
  • 1407
  • Sexe: Homme
  • Couleur: "Tout c'ké rouge va plu vit' !"
  • Lieu: Tours
  • Moto: Honda VFR
Re : Ma dernière expérience avec un mécanicien professionnel
« Réponse #3 le: 13 novembre 2011 à 18:24:59 »
A voir le nombre de conneries que tu as dû rattraper, ça fait froid dans le dos ! Pour un type méticuleux sur l'entretien de sa machine, c'est tout juste à vous dégoûter de laisser à un autre le soin d'entretenir sa machine.
Pour ceux qui aimeraient s'initier à la mécanique moto, il existe de nombreux stages très efficaces et dédiés aux "civils", pas forcément aux professionnels en devenir.
Un ami est allé dans le stage débutant de moto-culture il y a quelques mois et il m'en a dit beaucoup de bien. Peut-être que cela peut valoir le coup d'aller jeter un oeil à ceux qui, comme moi, desirent bricoler sur leur moto mais ont la crainte de manquer de compétence ou de faire une connerie.

http://www.moto-culture.fr/

A noter qu'il existe plein de types de stages différents, du débutant au confirmé, en passant pas une formule dédiée à l'électronique. ;)

*

Ofrèse

Re : Ma dernière expérience avec un mécanicien professionnel
« Réponse #4 le: 13 novembre 2011 à 18:34:13 »
Change le titre et remplace mécanicien par branleur ;)

*

Hors ligne rafale

  • *****
  • 25073
  • Sexe: Homme
  • Lieu: Amboise (37)
  • Moto: Ducati 1000 S2R | Yamaha 850 XS | Triumph Speed Triple
Re : Ma dernière expérience avec un mécanicien professionnel
« Réponse #5 le: 13 novembre 2011 à 19:07:48 »
Davidles, je suis entièrement d'accord avec toi. Et je reste persuadé que le mécano en question est un passionné. Ca se voit. Le pire dans tout ça c'est qu'il sait plein de choses, il a bossé dans pleins de garages et a appris beaucoup. Il est juste très mal organisé. Si on avait rangé et repéré les vis ... on aurait déjà évité la moitié des soucis.
Enfin pour tout ce que tu expliques sur le métier de mécano, j'adhère à 100 %. C'est d'ailleurs pour ça que je n'ai pas choisis cette branche.

Taeron, tes formations me plaisent bien. Beaucoup même.
Reste à trouver une semaine complète de libre, et un peu de fric.

Martin, change rien ! T'es super.  :biggrin:

*

Hors ligne dgin61

  • ****
  • 654
  • Sexe: Homme
  • Couleur: Orange perso, rouge metal jantes or
  • Lieu: Mallemort
  • Moto: ZR7N- 800 VFR
Re : Ma dernière expérience avec un mécanicien professionnel
« Réponse #6 le: 13 novembre 2011 à 19:51:26 »
Je vais peut-être dire une vérité, mais quand on aime son métier on le fait avec passion, ton "pote" le fait comme une bite, c'est donc une bite.

On ne devient pas propriétaire d'une Kawa mais on tombe d'amour pour elle.
Honda c'est bien aussi

*

Ofrèse

Re : Ma dernière expérience avec un mécanicien professionnel
« Réponse #7 le: 13 novembre 2011 à 20:28:16 »
Et encore, une petite...

*

Hors ligne nErur

  • *****
  • 13405
  • Sexe: Femme
  • Full Black Powa !
  • Couleur: Black / White
  • Lieu: Toulouse
  • Moto: TDM 900 RR // R1 piste
Re : Re : Ma dernière expérience avec un mécanicien professionnel
« Réponse #8 le: 13 novembre 2011 à 21:00:22 »
Je vais peut-être dire une vérité, mais quand on aime son métier on le fait avec passion, ton "pote" le fait comme une bite, c'est donc une bite.

J'suis pas d'accord, être passionné n'a jamais suffit à être compétent ... On peut être passionné et ne pas être bon, et à l'inverse, ne pas être passionné et être très bon.

*

Hors ligne dgin61

  • ****
  • 654
  • Sexe: Homme
  • Couleur: Orange perso, rouge metal jantes or
  • Lieu: Mallemort
  • Moto: ZR7N- 800 VFR
Re : Re : Re : Ma dernière expérience avec un mécanicien professionnel
« Réponse #9 le: 13 novembre 2011 à 22:02:18 »
J'suis pas d'accord, être passionné n'a jamais suffit à être compétent ... On peut être passionné et ne pas être bon, et à l'inverse, ne pas être passionné et être très bon.

Je ne crois pas non, mais à chacun son opinion
On ne devient pas propriétaire d'une Kawa mais on tombe d'amour pour elle.
Honda c'est bien aussi

*

Hors ligne Taeron

  • *****
  • 1407
  • Sexe: Homme
  • Couleur: "Tout c'ké rouge va plu vit' !"
  • Lieu: Tours
  • Moto: Honda VFR
Re : Re : Ma dernière expérience avec un mécanicien professionnel
« Réponse #10 le: 14 novembre 2011 à 00:10:29 »
Je vais peut-être dire une vérité, mais quand on aime son métier on le fait avec passion, ton "pote" le fait comme une bite, c'est donc une bite.

Putain ça c'est pas faux :)

*

Hors ligne MrOunet

  • ********
  • 9055
  • Sexe: Homme
  • Année: 2010
  • Couleur: Rot/Silber
  • Lieu: encore au garage
  • Moto: un truc allemand, ja!
Re : Re : Re : Ma dernière expérience avec un mécanicien professionnel
« Réponse #11 le: 14 novembre 2011 à 03:07:38 »
Je vais peut-être dire une vérité, mais quand on aime son métier on le fait avec passion, ton "pote" le fait comme une bite, c'est donc une bite.

J'suis pas d'accord, être passionné n'a jamais suffit à être compétent ...
+1 moi j'suis passionné par la mécanique, fonctionnement etc, et pourtant j'suis une quiche en mécanique (le seul homme au monde à qui il faut 3 jours pour changer l'embrayage d'un Land Rover  :-D <D).  Et pourtant j'suis capable de montrer à un gars en panne ce qu'il faut faire exactement pour réparer...

Donc, ben... j'm'abstiens de bosser sur ma moto (j'suis un peu plus à l'aise pour bosser sur une BAR).
Tu précipites pas le mouvement, tu laisses bien venir de l'intérieur, ça doit venir de très loin c'est japonais.

*

cdm98

j'm'abstiens de bosser sur ma moto

ah ?? ça y est ? t'as une moto ??  :-D <D <D <D

*

Hors ligne nErur

  • *****
  • 13405
  • Sexe: Femme
  • Full Black Powa !
  • Couleur: Black / White
  • Lieu: Toulouse
  • Moto: TDM 900 RR // R1 piste
Re : Re : Re : Ma dernière expérience avec un mécanicien professionnel
« Réponse #13 le: 14 novembre 2011 à 12:03:35 »
Je vais peut-être dire une vérité, mais quand on aime son métier on le fait avec passion, ton "pote" le fait comme une bite, c'est donc une bite.

Putain ça c'est pas faux :)

Vous pouvez pas remettre en cause sa passion et son investissement. Le mec passe son temps sur des bécanes, il fait de la piste, la moto c'est sa vie. C'est pas discutable ça. Mais par ailleurs, en temps que mécano, il est complètement désordonné, ce qui amène à pas mal de soucis.

Alors je suis désolé, mais on peut être passionné et mauvais, et c'est pas une question de point de vue.

Et pour aller plus loin, l'exemple de MrOunet le prouve aussi, et je suis pareil aussi. La mécanique me passionne,  j'peux vous concevoir une moto de A à Z (c'est mon boulot), mais dans la mécanique du quotidien, y'a souvent des truc que j'ai la flemme de faire (cf mon carter, toujours pas réparé depuis 6mois). Et j'vous permettrais pas pour autant de remettre en cause ma passion pour ça.

*

cdm98

Re : Ma dernière expérience avec un mécanicien professionnel
« Réponse #14 le: 14 novembre 2011 à 12:13:33 »
hé rafale, je pensais à un truc : c'est pas ce mecano qui se serait occupé du GPZ ?? nan parce que...




 :dehors:

*

Hors ligne nErur

  • *****
  • 13405
  • Sexe: Femme
  • Full Black Powa !
  • Couleur: Black / White
  • Lieu: Toulouse
  • Moto: TDM 900 RR // R1 piste
Re : Ma dernière expérience avec un mécanicien professionnel
« Réponse #15 le: 14 novembre 2011 à 12:14:41 »
 <D <D <D <D :-D

*

Hors ligne lenitod

  • *****
  • 1223
  • Sexe: Homme
  • Année: 2007 et 97
  • Couleur: blanc bleu jaune et bleu gris foncé
  • Lieu: 29200
  • Moto: RR 5XC disque avant 200mm cobra 500
Je vais peut-être dire une vérité, mais quand on aime son métier on le fait avec passion, ton "pote" le fait comme une bite, c'est donc une bite.

Putain ça c'est pas faux :)

Vous pouvez pas remettre en cause sa passion et son investissement. Le mec passe son temps sur des bécanes, il fait de la piste, la moto c'est sa vie. C'est pas discutable ça. Mais par ailleurs, en temps que mécano, il est complètement désordonné, ce qui amène à pas mal de soucis.

Alors je suis désolé, mais on peut être passionné et mauvais, et c'est pas une question de point de vue.

Et pour aller plus loin, l'exemple de MrOunet le prouve aussi, et je suis pareil aussi. La mécanique me passionne,  j'peux vous concevoir une moto de A à Z (c'est mon boulot), mais dans la mécanique du quotidien, y'a souvent des truc que j'ai la flemme de faire (cf mon carter, toujours pas réparé depuis 6mois). Et j'vous permettrais pas pour autant de remettre en cause ma passion pour ça.

ma formation initial c est mécanique moto... sisi c est bien vrai, je suis même aller jusqu'au bac pro que j'ai obtenu en plus...
et pourtant je suis une quiche en mécanique...

ben ouais j'étais passionné! puis au fur et a mesure des années, en cours et mes 5 stages en entreprises, j'ai perdu cette soif d'apprendre ... sur 5 stages de 1 mois , je suis tombé sur des vrais connards qui m'ont complétement dégouté de ce métier ... entre les mecs qui profite de ton statu de stagiaire pour te faire faire que les grosses merdes et le nettoyages des brelles de l'atelier et des outils, et ceux qui arnaque au plus possible les clients et ceux qui travail mal , ceux qui t'envoient chier quand tu veux apprendre , ceux qui changent des pièces encore très très bonnes pour vendre encore plus de neuf etc...
avec de plus le stress de rendre une moto nickelle et de se demander si t a pas oublier de bien serrer la roue ou de bien dégraisser les freins etc...

bien sur je suis aussi tomber sur de bon garagiste consciencieux

après mon bac j ai voulu persévérer dans la mécanique et étant fan de la mer , je me suis dit allez zou on va essayer une mention complémentaire diéséliste en me trouvant un petit chantier naval sympathique !
pfff il' ma exploité deux moi en plein été encore a faire des merde et lui a mentir ouvertement a ses client et employer et au bout de deux mois sous la canicule et sans abris pour bosser, bon ben tu fais pas l'affaire tchao... sans rien me payer... (bon j ai gagner aux prud'homme mais le mal était fait et c est une autre histoire)

puis comme j'avais commencer les cours, ben j ai essayer de trouver un autre patron mais en vain...
j'ai finalement trouver un patron dans un petit garage Renault , ou la ça c est bien passer honnête il m a appris ce qu'il pouvais, mais trop petit pour que je puisse apprendre plus correctement .

donc voila pour moi fini la mécanique j ai jamais eu trop d’expérience ce qui fait que je fais a mon échelle et surtout a mon budget... c'est a dire trois fois rien parce que mine de rien ca coute un peu et avec deux enfants et peu de revenu , les priorités sont malheureusement pas là...

donc voila j ai été passionné mais dégouté ... c est sur j'ai été un peu maladroit mais me débrouille quand même pas mal ,pendants mes stages j'ai surement eu un caractère trop effacé et pas été assez demandeur, j'ai des bases mais j'ai peu l'occasion de les appliquer et du coup j'ai peur d'aller plus loin

voila ma malheureuse contribution.... :'(

*

Hors ligne rafale

  • *****
  • 25073
  • Sexe: Homme
  • Lieu: Amboise (37)
  • Moto: Ducati 1000 S2R | Yamaha 850 XS | Triumph Speed Triple
Re : Ma dernière expérience avec un mécanicien professionnel
« Réponse #17 le: 14 novembre 2011 à 13:34:32 »
Intéressant tout ça. Merci.

Je suis de l'avis de nErur. Le mécano qui a fait n'importe quoi sur ma moto est un passionné. Mais vraiment.
Il n'a pas la trentaine et a déjà eu 20 ou 30 meules. Il a ouvert son garage (gros investissement personnel et financier). Il ne parle que de ça à longueur de journées. Il a dépensé 8000 euros pour faire de la piste cette année. Il regarde toutes les courses moto GP et Superbike, même le BSBK. Il lit des magasines moto. Il est sur 10 000 forums. Enfin il vit pour ça. Mais quand on voit les erreurs effectuées sur ma moto ... On avait beau être un dimanche, il avait beau en avoir marre ... ça ne pardonne pas certaines erreurs de stagiaire.

*

Hors ligne Taeron

  • *****
  • 1407
  • Sexe: Homme
  • Couleur: "Tout c'ké rouge va plu vit' !"
  • Lieu: Tours
  • Moto: Honda VFR
Re : Ma dernière expérience avec un mécanicien professionnel
« Réponse #18 le: 14 novembre 2011 à 15:13:08 »
Vous me parlez de la passion comme d'un truc quantifiable. Comme si le fait d'avoir possédé trouzemille bécanes, d'aller aux 24 heures du Mans et de faire de la piste faisait la différence avec un non passionné. Ce qui nous a amené à faire de la moto est différent pour chacun de nous.

C'est un débat sans fin que de définir une notion aussi abstraite que la passion mais de grâce, évitez de m'asséner des arguments financiers tel que le budget consacré à une meule pour légitimer votre idée de la passion. Le type qui roule en 125 et à qui ça ne coûte pas un sou n'en est pas moins un mordu de 2 roues.

Ce mécano est certainement un passionné mais pour en revenir au sujet initial (c'est à dire l'expérience de Rafale sur la réparation de son ZX-7R) je disais qu'il est regrettable qu'un mécano pro, et à plus forte raison une connaissance de Rafale, bosse vite et mal en se permettant de faire des erreurs qui peuvent entraîner une casse moteur, laquelle peut être fatale en conditions de roulage.

J'ai juste tendance à croire comme un gros naïf qu'un type à qui tu confies ta meule, donc un véhicule délicat à conduire et ne souffrant pas l'approximation dans l'entretien, te le rende dans un état irréprochable. Je me contrefous de savoir si le gars est passionné ou pas, ça m'aidera juste à avoir un meilleur feeling avec lui et alimenter un peu les causeries motardesques dont nous sommes tous très (trop) friands. Si le type fait ça de manière alimentaire mais me rend le H6 prêt à rouler et sans emmerde pour 12.000 bornes de plus, alors c'est parfait. Si le mec me tient la jambe avec ses perfs' de branleur et savoir laquelle de la ZX10R ou de la R1 va le plus vite, mais me rend la meule qui pisse l'huile par les fourreaux de fourche, on va s'expliquer 5 minutes.

La passion est une chose importante pour moi, même si je joue le blasé pour forcir le trait, mais cela ne doit pas occulter le professionnalisme que j'attend d'un mécanicien. C'est son magasin et sa vie peut-être, mais c'est aussi et surtout celle de Rafale qu'il met dans la balance en lui rendant une machine (pointue, de surcroît) un peu à l'arrache.

*

Hors ligne kekenn

  • *
  • 6839
  • Sexe: Homme
  • Moto: Plus rien mais en a eut beaucoup quand même !
Re : Ma dernière expérience avec un mécanicien professionnel
« Réponse #19 le: 14 novembre 2011 à 15:39:25 »
Moi qui était du métier (pas dans le 2 roues) et qui va y retourné prochainement avec une gamme de client encore plus grande mais dans le poids lourds, je comprend ce que dis Davidles concernant la rapidité que doit être effectuer les opérations, et le stress que sa engendre (et donc chez certains, les bétises)

Concernant le problème du mécano de Jeff, ce que je ne comprend pas, c'est pourquoi malgrès ses "compétences" entre guillemets, le boulot n'a pas été bien fait surtout que sa été fait si j'ai bien compris sur son temps personnel, donc normalement sans stress (pour revenir a ce que j'ai dis plus haut)

Sans pour autant juger (quoique), si il n'arrive pas a faire du bon travail sur son temps personnel, c'est perdu d'avance ...
Il aura beau dire qu'il est qualifié grâce a tout les garage qu'il a fréquenté, la qualité du travail ne s'apprend pas que sur le nombre d'experience, mais plutot sur un travail de soi, de faire bien, et dans les règle de l'art (sans pour autant etre un mordu du métier, du moment que le travail est bien fait (cf, le post du H6 iste))

En +, vue sa réputation qu'il avait par chez moi, rien ne m'étonne, les on dis disent qu'il aurait été viré de tout les garages pour la même raisons; c'est un bordélique qui ne sais pas "bien faire"

Pour parler du métier qui touche à la mécanique (tout véhicules, a moteur ou pas), on nous apprend, et là j'ai un bon exemple car je suis en plein dedans, non pas a parler tout le temps de meules, de camion, de montrer que l'on est a bloc sur les joujous que l'on répare, mais plutot a faire le travail bien comme il faut (et de + en + vite malheureusement, mais c'est un autre problème)

Donc la passion aide, surement, mais pas toujours. Je fréquente peu les garages moto, mais je suis comme Taeron, un mécano passionné ne m'interesse pas forcemment, ce que je veux c'est qu'il soit compétent et professionnel, pas vendeur et joe la frime  ;)